Google Website Translator Gadget

dimanche 12 mai 2013

ALGERIE: L’importance économique de la Figue de Barbarie soulignée lors d’un colloque à Souk Ahras

Les participants à un colloque international sur la Figue de Barbarie qui se tient, mardi et mercredi à Souk Ahras, ont souligné l’importance économique de cette plante pour un développement durable des zones arides et subarides.
L’opuntia (figue de barbarie) peut ainsi constituer un riche aliment de bétail, ont assuré les intervenants au cours de cette rencontre qui réunit des cadres du Haut commissariat pour le développement de la steppe (HCDS) et des experts nationaux et de dix pays dont le Mexique, le Maroc,
le Venezuela, le Brésil, la Tunisie, l’Argentine, l’Italie, la Mauritanie et le Portugal.
Le directeur du HCDS, M. Salah Eddine Guellil, qui a donné le coup d’envoi de la rencontre a souligné que l’Algérie a planté, au cours de la dernière décennie, 400.000 hectares en opuntia qui a désormais son marché de gros implanté dans la commune de Ouenza (Tébessa). Il a également relevé que dans la seule wilaya de Souk Ahras, la surface plantée de figue de Barbarie a été multipliée par sept passant ainsi de 1.000 à 7.000 hectares.
M.Guellil a estimé qu’il est devenu impératif d’accompagner cette évolution par la création d’activités de transformation, à l’exemple de l’extraction des huiles naturelles de cette plante dont le litre atteint jusqu’à 500 euros sur le marché international, la commercialisation de son jus ou encore son utilisation comme aliment de bétail.
Il a également précisé que l’Algérie a adopté la politique de renouveau agricole et rural pour renforcer la sécurité alimentaire du pays au travers de programmes d’intensification et de soutien mobilisant au titre du plan quinquennal en cours 1000 milliards DA des dépenses publiques, soit près de 12,6 milliards dollars.
Initié par la Chambre de l’agriculture et la Direction des services agricoles de la wilaya de Souk Ahras, le colloque a été marqué par plusieurs communication dont celle de l’universitaire marocain Abderahmane Aït Hamou qui a présenté l’expérience des coopératives de son pays dans la transformation de l’opuntia en confiture, en jus et en semoule pour la préparation de pain.
la riche constitution de ce fruit en protéines, glucides, lipides et en vitamines, l’intervenant a insisté sur son importance pour l’alimentation de l’homme et éventuellement le bétail, ainsi que pour l’apiculture et l’industrie cosmétique. Pour Jesus fuentes Rodrigues du Mexique, cette plante a une haute valeur nutritionnelle lorsqu’elle est utilisée comme aliment de bétail, tandis que Judith Ochoa, de l’université de Santiago (Argentine), a insisté sur le rôle des coopératives et associations locales pour le développement de la culture de la figue de Barbarie. Des recommandations devront être adoptées au terme de ce colloque dont les travaux prendront fin mercredi.
Enregistrer un commentaire