Google Website Translator Gadget

lundi 30 avril 2012

MAROC-Trois conventions cadre pour le développement du secteur de l'arganier.


#
Photo : patulama.centerblog.net
Signée entre le ministère de l'agriculture et de la pêche maritime et la Fédération interprofessionnelle marocaine de l'Argane, la première convention-cadre consiste en la production, entre 2012 et 2020, de deux millions de plants d'arganiers pour satisfaire les besoins requis à la concrétisation des programmes de plantations et d'extensions au niveau des zones agricoles où il est attendu de mettre des variétés à haute productivité.
Son objectif premier est de définir les modalités de financement et d'exécution des actions visant l'approvisionnement en plants destinés à la réalisation du programme de plantation arrêté pour la création de vergers arboricoles d'arganier, durant la période 2012-2020.
En vertu de cette convention, les représentants du département de l'Agriculture s'engagent, à travers l'Agence nationale pour le développement des zones oasiennes et de l'arganier (ANDZOA) et en partenariat avec les établissements de recherche et de formation, à encourager la création de variétés et la sélection de clones d'arganier ayant des performances agronomiques distinctes et de haute productivité, ainsi que la maîtrise des techniques de multiplication de cette espèce.
Signée entre l'ANDZOA et l'association agro-technologies Souss Massa-Drâa, la deuxième convention, qui s'étale sur une durée de cinq ans, porte sur un programme de recherche et développement sur l'Arganeraie et l'arganier.
Ce programme consiste en l'amélioration génétique et l'obtention variétale par le biais de la sélection clonale, la multiplication végétative, l'étude de la tolérance de l'arganier au stresses biotiques et abiotiques, la mise au point des techniques de conduite des vergers d'arganier modernes et la réhabilitation des agro-écosystèmes de l'arganeraie.
La troisième convention a été signée entre l'ANDZOA, la Fédération nationale des associations provinciales des ayants droit usagers de l'Arganeraie (FNADAUA), le groupement d'intérêt économique Tizirte des ayants-droit de l'Arganeraie de Tafraoute (GIEADAT). S'étalant sur une durée de trois ans, elle concerne l'organisation de la collecte et la valorisation de la matière première dans la région.
Dans le détail, elle porte sur la mise en place de centres de collecte, la sensibilisation des ayants-droit usagers de l'arganeraie à l'importance du processus d'agrégation pour le développement de la filière, le renforcement des capacités institutionnelles et organisationnelles des membres de GIEADAT et la contribution à une meilleure valorisation des produits et sous-produits de l'arganier et au développement durable de la zone couverte par le GIEADAT.
Publié le : 28.04.2012 - 11h20 - MAP
Enregistrer un commentaire