Google Website Translator Gadget

vendredi 14 décembre 2012

La stévia sera bientôt produite et commercialisée au Maroc

Originaire du Paraguay et universellement utilisée comme édulcorant pour diabétiques ou pour combattre l'hypoglycémie, cette plante peut présent être cultivée dans certaines régions du Royaume notamment à Rabat et Marrakech. Sa production et son industrialisation sont actuellement encadrées par des organismes tels que l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). La stévia pourrait même être commercialisée très bientôt, si tout se passe bien. Les énormes potentialités offertes par cette plante, qui remplace le sucre conventionnel, en font un marché porteur. 


Les extraits de cette plante sont déjà très utilisés au Japon. Sucrer sa tisane ou son thé à la stévia sera très bientôt possible au Maroc grâce au projet de recherche/développement coordonné par l’Ecole Nationale d’Agriculture de Meknès en partenariat avec, entre autres, l’Institut Agronomique et Vétérinaire Hassan II et l’Institut National de Recherche Agronomique. Originaire d’Amérique du sud, la stévia est une plante qui pousse à l'état sauvage dans des prairies ou des massifs montagneux, sous un climat semi-aride. « Elle ne nécessite pas d’exigences particulières en ce qui concerne sa culture », nous indique le Dr Chaouki Al Saiz, directeur de recherches à l’INRA.

Au sein de cette institution spécialisée, des essais d’adaptation jugés concluants ont été entrepris notamment dans le Nord du pays et dans des villes comme Rabat et Marrakech. Sachant qu’il n’y a pas de soleil toute l’année au Maroc et que la stévia est une plante tropicale, les dernières retouches sont en train d’être effectuées pour adopter par la suite la variété la plus résistante.
« Des travaux sont actuellement en cours de finalisation afin de réaliser l’extraction du principe actif et le commercialiser », renseigne le Dr. Chaouki Al Saiz. L’autre méthode artisanale, pour utiliser la plante consiste à l’assécher et la broyer. Sa faible teneur en glucide et donc en sucre, fait de la stévia un ingrédient alimentaire alternatif au saccharose. De plus, son effet négligeable sur le taux de glucose dans le sang en fait un édulcorant compatible avec les régimes pour diabétiques et les régimes hypoglycémiques.
Des opportunités et enjeux financiers colossaux
Alors que cette plante connaît actuellement, dans le monde entier, un intérêt croissant, le Dr Al Saiz, estime que « le Maroc gagnerait énormément à extraire et transformer sur son sol la stévia» avant de l’exporter sous d’autres cieux. « Avec un bon encadrement et après des démarches administratives notamment au niveau du ministère de l’agriculture, la stévia pourra même être exporté dans les 2 ou 3 prochaines années", renseigne-t-il.
Dans un communiqué relayé par le quotidien Au Fait, le label spécialisé dans l’alimentation et la promotion Bio, Maroc Stévia, affirme que « la culture de la Stévia permettrait au Maroc de satisfaire entièrement sa demande en sucre sans importation ». Bien que le prix du sucre au Maroc reste moins cher comparé à l'Espagne, ou encore à l’Algérie, et que l’Etat le subventionne, la production et la commercialisation de la stévia constitueraient donc de belles alternatives et éviteraient des dépenses relatives à l’importation de sucre.
Publié le 29.12.2011 à 19h07 | Par 
http://www.yabiladi.com/stevia-sera-bientot-produite-commercialisee

Enregistrer un commentaire