Google Website Translator Gadget

mardi 10 juillet 2012

savon noir à l’huile d’olive


Quand j’ai commencé à savonner avec la potasse caustique, j’ai eu beaucoup de mal à trouver des renseignements clairs et fiables sur cette pratique.
C'est pourquoi que j’ai décidé de partager dans cet article ma méthode et mes techniques.
Voici donc un petit "pas à pas" en 10 étapes, résumé de mes lectures et de mes modestes expérimentations.

 Petit rappel... Manipuler la potasse caustique n'est pas sans danger. Il est recommandé de se protéger les mains par des gants, mettre des vêtements approprié (tablier et manches longues).
Toutefois la meilleur précaution contre les accidents reste le bon sens et la vigilance. 

Étape 1
Préparer sa recette
Le choix des huiles 
Si l’on souhaite réussir un savon transparent, on évitera les huiles au fort taux d’insaponifiables comme l'huile de Palme, le karité, le beurres de cacao et de mangue etc...
Les huiles de prédilection pour le savon liquide sont:
  • l’huile de noix de coco
  • l’huile de ricin
Pour les compléter et créer un savon translucide, on peut choisir l’huile d’olive, l’huile d’amande douce, de noyau de palme (kernel palm), de tournesol oléique éventuellement l’huile de colza et de soja.
 Je n’utilise pas ces deux derniers par excès de prudence vis-à-vis du rancissement.
Bien sûr, si l’on ne souhaite pas obtenir un savon translucide on peut saponifier un panel d’huiles plus important.
Le taux de saponification de la Potasse
Chaque matière grasse a un taux de saponification par la potasse qui lui est propre et qui varie de celui pour la soude caustique. Se renseigner auprès de son fournisseur ou utiliser un calculateur adapté.
Le poids de l’huile multiplié par le taux de saponification donne le poids de potasse caustique nécessaire pour faire son savon.
L'eau pour la lessive de potasse
On réalise la dilution de la potasse caustique dans un volume d'eau deux fois plus important que pour la soude caustique.
Pour calculer l’apport d’eau et préparer sa lessive de potasse, on comptera 70% à 75% d’eau de dilution par rapport au poids des huiles.
Exemple: pour 100g d’huiles à saponifier on utilisera environ 70g à 75g d’eau pour préparer sa lessive.
Les minéraux et le calcaire présent naturellement dans l'eau interagissent avec la potasse. Utiliser de l'eau déminéralisé, limite ce phénomène et produit un savon de meilleur qualité.
Le "sous" et "sur" graissage de la recette
Pour un savon translucide parfait, on peut sous graisser sa recette de 10% à 0%.
Ceci afin d'être assuré que tout les acides gras seront parfaitement saponifié.
L’excès de potasse restant sera neutralisé par la suite grâce à différents produits comme le borax ou l’acide citrique (voir étape 6).
Cependant, par expérience, on obtient de bons résultats pour un savon transparent avec un surgraissage de 2% à 3% , selon les huiles choisies.
Pour un shampooing, il est important de ne pas surgraisser sa base de savon au delà de 2% afin de ne pas avoir de film gras sur le cheveu après rinçage. 

soapcalc shampoo
Pour concevoir et calculer ma recette j’utilise Soapcalc. link.
 Ce calculateur offre la possibilité d’intégrer tous les paramètres du savon liquide.
Le matériel
Le matériel requis est simple à trouver et à manipuler.
  • une balance de précision de 0,1g 
  • un mixeur plongeant réservé à cette utilisation
  • un contenant haut pour diluer la potasse caustique
  • un contenant inox ou émail qui chauffera au bain marie
  • une grosse casserole inox pour le bain marie
  • un thermomètre (falcultatif)

IMGP5286.JPG
 Du matériel courant et des ingrédients simples permettent de réaliser un produit rivalisant avec ceux du commerce

Etape 2
La Lessive de potasse et les huiles
Une fois sa recette conçue, ses ingrédients pesés, préparés et son matériel à disposition. On peut passer aux choses sérieuses...
Préparer la lessive de potasse
Prévoir un récipient haut, la potasse caustique est très réactive et peut produire un bouillonnement au moment de sa dilution. Il n’est pas nécessaire d’attendre le refroidissement de la lessive pour savonner.
Faire fondre doucement les beurres et huiles solide, les ajouter aux huiles liquides et bien mélanger.

Etape 3
la Trace
Ajouter la lessive de potasse aux huiles (et jamais l’inverse!). Mélanger et remuer d’une manière continue au fouet ou au mixeur.
En fonction de la recette et des huiles choisies, le début de saponification peut être très long de 30 minutes à deux heures.
Une fois le mélange bien homogène, il est tout à fait possible de laisser la solution, un quart d’heure ou une demi-heure avant de recommencer à mélanger. On peut ainsi alterner les temps de mélange (dix minutes) les pauses d’un quart d’heure.
Pendant ces temps de pause, la solution va se déphaser. Cela sera sans incidence tant qu’on veille à bien homogénéiser régulièrement.
La trace, instant ou la saponification est enclenchée, la pâte passe d’un état liquide à celui d’une belle crème pâtissière. Lorsqu’on retire le fouet ou mixeur, les gouttes qui tombent restent sur la surface un instant en laissant une trace.
Une fois cette trace visible, le véritable travail du savonnier liquide ne fait que commencer…

IMGP5289
L'attente de la "trace" est une opération fastidieuse malgré l'utilisation du mixeur

Etape 4
La Cuisson
Mettre la pâte à cuire au bain marie à feu moyen pendant 3 à 5 heures.
Toutes les demi-heures mélanger au mieux la pâte. Remplacer régulièrement l’eau évaporé du bain marie. Couvrir le contenant.
D’une crème pâtissière fluide, la pâte va prendre une consistance de flan, puis de purée de pomme de terre de plus en plus épaisse et enfin d'une masse impossible à remuer (faire de son mieux!).
En fin de cuisson la pâte deviendra translucide comme de la vaseline, signe que l’ensemble des huiles est saponifié.

IMGP5220
Le temps de cuisson long, occupe toute une après-midi


IMGP5221IMGP5224
La pâte à savon évolue au travers du temps de cuisson, d'une crème épaisse à une masse compacte, qu'il faut remuer de façon homogène tant bien que mal

NIK 3100 2
En fin de cuisson la pâte à savon devient translucide comme de la vaseline
On procédera alors à une série de tests en prélevant un morceau de pâte qu’on diluera dans un peu d’eau.
Si la solution obtenue reste claire après refroidissement la saponification est complète. En revanche, si le mélange est laiteux, il faut continuer la cuisson.
Une fois la cuisson terminée, on peut soit passer à l’étape suivant, soit laisser son savon reposer pendant 12 à 24 heures. C’est la seconde solution que je pratique.
Si l’on souhaite réaliser un « savon noir », on ajoute les additifs à la pâte à savon tel et on le conditionne tel quel.

Etape 5
La Dilution
C’est un moment délicat car un excès d’eau rendrait le savon trop liquide. Pas assez d’eau favorise la formation d’une croûte peu esthétique en surface.
Pour transformer la pâte en savon liquide, on calcule l’apport d’eau de manière différente selon la recette et les huiles.
  • 40% de pâte de savon pour 60% d’eau pour une recette 100% huile de coco
  • 15% de pâte de savon pour 85% d’eau pour une recette 100% huiles liquides
  • 30 à 35% de pâte de savon pour 70 à 65% d’eau pour une recette mixte
On incorpore avec patience l’eau chauffé à la pâte de savon à chaud.
Il est possible de laisser la pâte se ramollir dans l’eau pendant 24 heures ou plus et de refaire chauffer pour finir la dilution.

Etape 6
Neutraliser le savon
Ceci est valable pour les recettes qui comporte un excès de potasse ou un surgraissage de 0%. Cette étape va permettre de neutraliser la potasse restante grâce à l’ajonction de produits qui viendront interagir avec.
Le borax est communément utilisé comme neutralisateur et épaississant pour savon liquide.
Personnellement, n’ayant pas de fournisseurs ni d’informations précises sur son innocuité, j’ai choisit de le remplacer.
L’acide citrique est un bon substitut du borax pour la neutralisation. Hélas il n’épaissit pas la pâte. En revanche, en tant qu’acide, il présente l’intérêt d’augmenter l'acidité de la solution et donc de diminuer le ph du savon.
Afin de l’incorporer plus aisément au shampooing, on prépara une solution d’acide citrique.
Pour cela, diluer environ 20g d’acide citrique dans 80 g d’eau déminéralisé et préalablement chauffé.
25 g de cette solution sera nécessaire pour neutraliser 500g de savon liquide (déjà dilué).
On ajoutera la solution chaude, au savon chaud en remuant bien.

Etape 7
Les Additifs
Tous les additifs devront être ajouté au savon chaud (70°) afin d’être bien incorporé.
Les ajouts possibles sont variés (BTMS, glutamate de sodium, sel marin, colorants etc…). Ils vont créer toute l’originalité du savon  et éventuellement le transformer en shampooing.
 Les épaississants 
Si on n’utilise pas de borax et que l’on souhaite épaissir son savon, on peut opter pour des gommes (Guar, Adragante, Xanthame).
En général 1% du poids du savon dilué suffit grandement pour ces 3 gommes.
Seule la gomme de Xanthane permets un effet transparent. La gomme d'Adragante donne d'excellents résultats de stabilité.
Il est conseillé de mélanger préalablement la gomme avec un peu de glycérine (1%), et de la chauffer légèrement avant de l’incorporer au savon.
Les parfums
Pour parfumer le savon on peut utiliser soit des fragrances, soit des huiles essentielles.
On limitera la dilution de 1%, déjà très odorant pour un produit de bain.
Les fragrances ne compromettront pas la clarté d’un savon transparent à la différence des huiles essentielles. Mais celle-ci sont inimitables au niveau du parfum.
Les colorants
Quelques gouttes de colorants alimentaires sont très efficaces pour teinter un savon liquide ou shampooing.
Le choix d'une quantité importante d'huile d'olive dans la recette produit un savon vert clair.

Etape 8
La Séquestration
Avant d’être utilisé, le savon doit « mûrir » et vieillir un peu.
Cette période appelée « séquestration » va permettre aux neutralisateurs de parfaire leur travail. Mais aussi aux parfums des HE d’évoluer vers leur synergie finale.
De même, durant ce temps de repos, les additifs et acides gras qui ne s’incorporent pas correctement au savon vont se déposer au fond du contenant. De là, il sera plus aisé de les extraire. 

IMGP5309.jpg
La séquestration est un peu la "cure" du savon liquide


Néanmoins, certaines personnes passent outre cette recommandation et ne semblent pas rencontrer de problème particulier.

Etape 9
Le Conditionnement
Après avoir filtrer le savon de tout dépôt ou résidu on peut enfin le conditionner en flacons.
Le choix des contenants, flacons à pompes, couleurs, transparents etc…permets de mettre en valeur sa création. 
Pour éviter que les étiquettes sur les flacons prennent l’eau on peut les recouvrir soit d’un gros morceau de scotch transparent soit d’un film plastique autocollant,  qui protégeront le papier.

IMGP5315.jpg
 Les différents flacons de formes originales mettent en valeur le produit

Etape 10
L’utilisation
Lors de l’utilisation, on peut noter soigneusement ses impressions (consistance, parfum, douceur) afin de faire évoluer et améliorer son produit.
A première vue, les méthodes de fabrication employées par les industrielles ne sont pas imitable dans des conditions de fabrication maison.
Pourtant avec un peu de savoir faire et des outils simples, on peut créer de très bons produits dans sa cuisine qui rivalisent avec les produits du commerce.
Enregistrer un commentaire