Google Website Translator Gadget

jeudi 10 mai 2012

Chauler les sols fragiles

chaulage de sol
La fertilité des sols acides passe par le chaulage.
L'acidité de certains sols constitue un frein important à la production céréalière. 
Le blé, mais également les céréales secondaires (orge et blé dur) sont pénalisés lorsque le pH est inférieur à 6-6,5. Un bon diagnostic passe déjà par une analyse de sol.
L'acidité entraîne la libération de l'aluminium dans la solution du sol qui, à une certaine concentration, devient toxique pour les plantes. Il en résulte un mauvais enracinement, des plantes nanifiées et rougissantes et dans tous les cas un potentiel amoindri. La nutrition en phosphore et magnésium est également perturbée. Par ailleurs, les terres acides présentent souvent une très mauvaise stabilité structurale qui se traduit par une battance importante en surface, une prise en masse de l'horizon labouré lors d'automne et d'hiver pluvieux et un ressuyage ralenti. L'épandage d'amendements calciques vise à corriger ces effets néfastes car le calcium a la propriété d'agglomérer entre eux les colloïdes du sol, humus et argile, et donc de rétablir la stabilité structurale. La dose à épandre varie selon le but recherché, entretien ou redressement et l'amendement disponible (chaux éteinte, calcaire broyé, calcium liquide). En fonction du climat et du système de culture, les pertes de CaO sont estimées entre 100 et 300 kg/an. Pour des pH voisins de 6, les modalités d'apport peuvent être une tonne de CaO tous les trois à cinq ans. En situation de redressement, les doses sont majorées.
10 août 2001
Enregistrer un commentaire